Ascoltate RADIO MACHIAVELLI sur Radio Mon Pais 90.1 FM

 Prochaine émission le Lundi 06 mai 2019 à 19h, Mardi 07 à 13h et Samedi 11 à 14h. Le Club Lecture et Giovanna liront des extraits de l'oeuvre de Primo LEVI à l'occasion du 100ème anniversaire de sa naissance.

 

Ascoltate Radio Machiavelli ( Radio MON PAIS 90.1 FM)

SPECIAL BEFANA!

Lundi 7 janvier 2019 de 19h à 20h

Rediffusion Mardi 8 janvier de 13h à 14h et Samedi 12 de 14h à 15h

 

 

 Le club lecture, animé par Giovanna, vous propose de découvrir l’œuvre de Primo Levi à travers des extraits ( en italien et en français) de : Se questo è un uomo (Si c'est un homme.) , La Tregua (La Trêve), Il sistema periodico (Le Système périodique),Storie naturali (Histoires naturelles).

Vous pouvez réécouter les extraits audios en cliquant sur les liens suivants :

Fabrizzio GIFUNI legge il poema : Se questo è un uomo. Clic 0

Ballata della donna del soldato nazista. Clic 1

Parole. Clic 2

I pompieri di Viggiu. Clic 3

Il sesto giorno . Clic 4

Musique film La Tregua . Clic 5



Envie d'en savoir davantage sur la vie et les œuvres de Primo LEVI ( 1919-1987)? Leggete questo riassunto .



   Primo Levi naît à Turin le 31 juillet 1919, dans une famille juive de la moyenne bourgeoisie . En octobre 1938, il s'inscrit à l'Université de Turin, pour étudier la chimie . Du fait de la montée croissante du fascisme, et des lois antisémites, Primo Levi éprouve de fortes difficultés à trouver un superviseur pour sa thèse de fin d'études. Comme son diplôme mentionne que le docteur Primo Levi est « de race juive », les lois raciales ne lui permettent pas de trouver d'emploi .Au début de la guerre, Primo Levi rejoint des partisans dans le Piémont. Le groupe est arrêté le 13 décembre 1943 dans le Val d'Aoste et transféré dans le camp d'internement des Juifs de Fossoli, près de Modène, où ils demeurent deux mois, puis sont déportés en février 1944vers Auschwitz . Le 22 février 1944, il est assigné au camp de Monowitz, un des camps auxiliaires d'Auschwitz, dont la principale mission est de fournir la main-d'œuvre au chantier de construction d'une usine de caoutchouc synthétique ,la Buna. À partir de novembre 1944, sa formation professionnelle lui permet d'obtenir un poste « relativement privilégié » d'assistant dans le laboratoire de l'usine .

Lors de l'évacuation du camp par les Soviétiques le 27 janvier 1945, Primo Levi, atteint de scarlatine, est abandonné à son sort dans l'infirmerie du camp au lieu de partir pour la marche de la mort, où meurent la plupart de ses compagnons.Il met près d'un an avant de rejoindre l'Italie : avec des milliers d'autres prisonniers, ils errent à bord de convois ferroviaires sillonnant l'Europe d'est en ouest au gré des ordres et contre ordres.Primo Levi ne regagnera pas Turin avant le 19 octobre 1945 .

  Le 21 janvier 1946,, il commence à travailler à la DUCO, une compagnie de peintures et vernis située en dehors de Turin. Les communications ferroviaires sont si rudimentaires qu'il doit en semaine loger dans le dortoir de l'usine. C'est là qu'il écrit, sans relâche, ses souvenirs et, sans imaginer en faire un livre, le premier jet de Se questo è un uomo (Si c'est un homme.)

En janvier 1947, Primo Levi propose le manuscrit aux éditeurs, Si c'est un homme est tiré à 2 500 exemplaires. Il devra attendre 1958 pour qu' Einaudi publie une édition révisée. Levi y rapporte à nu son expérience de l'univers concentrationnaire.Il lui faut raconter, raconter, témoigner pour se faire le passeur. Au sein de cet enfer, Levi observe avec l’œil du témoin qui démonte les rouages de la logique meurtrière du camp.Il n'insulte pas, ne crie pas, il veut FAIRE crier.

Levi commence à écrire La Tregua (La Trêve) histoire de son retour mouvementé en Italie, en 1961 et le publie en 1963, presque seize ans après son premier livre. Il se voit décerner la même année le premier Prix Campiello.

Cependant,les œuvres de Primo Levi ne se limitent pas- si importantes soient-elles- à Si c'est un homme et La Trêve. Il a écrit plus de 350 nouvelles qui révèlent son profond humanisme, son humour, son observation du monde avec la logique du scientifique, son amour de la nature, des animaux, ainsi qu'une imagination foisonnante.

Dans des recueils comme Storie naturali (Histoires naturelles) et Vizio di forma (Vice de forme, 1971), où il explore des questions éthiques et philosophiques, imaginant l'impact sur la société d'inventions que beaucoup auraient jugées bénéfiques, mais en lesquelles il voit des implications sérieuses.

  En 1965 paraît Il sistema periodico (Le Système périodique), dont la construction fait référence au tableau périodique de Mendeleïev, où chaque élément recèle un moment de la vie du chimiste .En 1978, Lilith revient sur des personnages et moments d'Auschwitz qu'il n'a pas évoqués dans ses livres précédents.

En 1978, paraît La chiave a stella (La clé à molette), dialogue, lors d'un séjour dans une ville russe, entre l'auteur et un technicien turinois, envoyé en déplacement dans le monde entier pour l'installation de machineries industrielles, dans le cadre des grands projets d'ingénierie . Le livre lui vaut le prix Strega  en 1979.

En 1984, Levi publie un autre roman, Se non ora, quando? (Maintenant ou jamais), s'inspirant d'une rencontre, brièvement mentionnée dans La Trêve , avec un groupe de sionistes qui avaient accroché leur wagon au train des rapatriés italiens. Le roman est récompensé par les prix Campiello et Viareggio

En 1986, paraît I sommersi e i salvati (Les naufragés et les rescapés). Écrit « quarante ans après Auschwitz, » le livre revient sur l'expérience concentrationnaire, tentant de comprendre la « zone grise » dans laquelle se trouvaient les prisonniers des camps collaborant au régime, de la place de l'intellectuel à Auschwitz.

Primo Levi meurt le 11 avril 1987 à la suite d'une chute qu'il fit dans l'escalier intérieur de son immeuble. La thèse du suicide est discutable.